• 01/08/2022

Smart Industry et RSE : vers un modèle industriel durable

La responsabilité sociétale des entreprises fait aujourd’hui partie des priorités de l’Industrie au même titre que la nécessité de gagner en agilité et en visibilité. Or la démarche et les outils utilisés pour construire des supply chain intelligentes sont aussi opportuns pour renforcer les engagements RSE des acteurs industriels. Explications.

Ce n’est pas un hasard si 65 % des entreprises ont hissé la RSE au niveau de leur Comex, et si 80 % des grands groupes sont très actifs sur les sujets de la RSE (1). Les enjeux associés à l’épuisement des ressources, au réchauffement climatique, à la transparence et au bien-être des salariés pèsent trop lourd en termes d’image et de pérennité des activités pour ne pas s’engager. Néanmoins, l’atteinte d’objectifs RSE ambitieux se révèle être une source d’opportunités, la mise en œuvre d’une politique RSE rejoignant de fait la démarche entreprise pour entrer dans l’Industrie 4.0. Les deux nécessitent ainsi de définir une vision stratégique claire, d’impliquer l’ensemble des collaborateurs dans la dynamique et d’optimiser les différents process de la supply chain.


La data : un levier d’optimisation des ressources

Les technologies sur lesquelles s’appuient les projets de smart industry s’avèrent être des outils très efficaces en matière de RSE. Pour optimiser les ressources notamment.

Lutter contre le gaspillage

L’installation d’un jumeau numérique permet par exemple de lutter contre le gaspillage et de réduire ses déchets. Clone virtuel du produit réel, il permet de tester de nombreuses hypothèses de conception comme l’utilisation de matériaux recyclés ou des rebus issus des chaînes de production.

Economiser l’énergie

L’utilisation du logiciel robuste de PLM va permettre de suivre toutes les étapes de conception, fabrication jusqu’au recyclage d’un produit et de recueillir les données associées. Des données qui vont renseigner l’industriel sur la surconsommation énergétique d’une machine ou d’un process par exemple et permettre d’ajuster les réglages en temps réel pour optimiser la consommation d’énergie.

Allonger la durée de vie

Les capteurs et systèmes d’analyse des données machines aujourd’hui mis en place pour établir une maintenance prédictive et réduire les coûts sont aussi un moyen d’allonger la durée de vie des équipements. Une source d’économies importante en termes de consommations – de ressources tant énergétiques, financières qu’humaines – et d’impacts (émissions et déchets) .

Mesurer et améliorer ses impacts

Les outils de Business intelligence qui servent à suivre l’atteinte des objectifs de l’entreprise peuvent intégrer des indicateurs RSE, comme la consommation d’eau et d’énergie, le volume des déchets produit, les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi les dirigeants et managers peuvent mesurer leurs impacts en temps réel et décider rapidement d’ajustements tout au long de la chaine industrielle, depuis l’approvisionnement jusqu’à la livraison.


La technologie au service des collaborateurs

Mais la démarche et les outils déployés pour construire la Smart Industry ne servent pas seulement les enjeux environnementaux de la RSE. Ils peuvent également être de très bons leviers d’amélioration des conditions de travail et de gouvernance.

Réduire la pénibilité de l’emploi

La robotisation va permettre aux opérateurs dans les usines d’échapper aux tâches les plus pénibles (d’assemblage répétitif par exemple) comme aux risques associés (les troubles musculosquelettiques par exemple). Ainsi, ils montent en compétence en évoluant vers des tâches à plus haute valeur ajoutée telles que le pilotage et le suivi de machines et/ou de process.

Accroître le partage d’informations

Les solutions ERP, PLM ou encore CRM facilitent la collaboration sur un même outil. De quoi partager, en toute transparence, les données et objectifs clés de l’industrie avec l’ensemble des équipes, mais aussi les impliquer pour être moteurs de performance et d’innovation.


Directement reliées, les démarches RSE et de numérisation de l’industrie contribuent donc à la construction d’un modèle industriel durable. A condition de s’appuyer sur des systèmes d’information particulièrement robustes et agiles, capables de collecter, d’analyser et de partager des informations fiables et utiles.


(1) Baromètre RSE Open-source 2021 – www.carenews.com/carenews-pro/news/le-barometre-de-la-rse-devoile-les-enjeux-des-entreprises


Inscrivez-vous à notre newsletter !