• 17/03/2022
  • 3 minutes

5 mythes sur l'ERP en mode Cloud

Il existe encore trop de mythes qui entravent les décisions business sensées d'opter ou non pour le cloud. Ces « mythes du cloud » doivent disparaître, tout simplement parce que Microsoft Azure Cloud est supérieur au cloud on-premise sur de nombreux aspects.

1. La sécurité

Mythe : "Il est plus sûr d'avoir ses données sur site plutôt que sur le cloud"

La sécurité d'avoir vos propres serveurs, ou un hébergement local, est dans la plupart des cas incomparable à Microsoft Azure.

Tout d'abord, vous bénéficiez automatiquement des 3 500 experts mondiaux en cybersécurité de Microsoft. L'équipe de sécurité travaille exclusivement pour surveiller et maintenir les centres de données Azure 24 heures sur 24, toute l'année. Microsoft emploie également plus de 200 hackers blancs qui tentent de compromettre Azure, uniquement pour trouver des faiblesses, combler des failles de sécurité potentielles et toujours garder une longueur d'avance sur les pirates malveillants.

Deuxièmement, Microsoft Azure dispose à tout moment de 3 copies redondantes de vos données, dont l'une est stockée dans un Data Warehouse séparé en cas de catastrophe naturelle locale. Ainsi, vous aurez ici la meilleure sécurité des données, où tous les scénarios sont pensés, sans avoir la responsabilité de choisir la bonne solution de sauvegarde. Et vous n'avez pas à vous inquiéter de savoir comment rétablir les données en cas d'accident.

Comme vous pouvez le voir, vous ne renoncez pas au contrôle ou à la sécurité lorsque vous passez au cloud avec Microsoft Azure. Au contraire. Vous renforcez ainsi votre sécurité informatique et pouvez libérer du temps lorsque vous - ou votre fournisseur informatique - n'avez plus à assumer la responsabilité de la maintenance des serveurs locaux.

2. La disponibilité

Mythe: "Le on-premise garantira toujours une disponibilité supérieure à celle du cloud"

Avez-vous mesuré le temps de disponibilité de votre solution on-premise au fil des ans ? Vous pourriez être surpris de savoir quel est son temps de disponibilité réel, lorsque vous tenez compte de tous les temps d'arrêt - planifiés et imprévus.

Si vous connaissez vos chiffres, vous pouvez comparer avec les services cloud de Microsoft Azure. Ici, la plupart des services incluent une disponibilité garantie d'au moins 99,95 % inscrite dans un accord de niveau de service (SLA) pour tous les clients. En bref, ce SLA signifie que les violations de la garantie de disponibilité entraînent une remise de 10 à 25 % sur l'abonnement du client. C'est un signe clair que Microsoft se concentre sur la fourniture de la plus grande fiabilité sur le cloud.

On pourrait penser que on-premise signifie 100 % de disponibilité, car les systèmes et les données sont locaux. La réalité, cependant, est que ni le cloud ni sur site ne peuvent vous garantir une disponibilité à 100 %. Le cloud, en revanche, s'en rapproche beaucoup.

Si nous convertissons la disponibilité garantie de 99,95 % en Azure, cela signifie que l'entreprise connaît un maximum de 5 minutes d'indisponibilité par semaine (en moyenne) - et donc une disponibilité de 6 jours, 23 heures et 55 minutes par semaine.

3. La conformité

Mythe : "Le cloud n'est pas conforme en matière de protection et conservation des données"

Que vos données soient sur site ou dans le cloud, la réglementation RGPD, comme totues les autres réglementations de conformité spécifiques à votre industrie, impose un certain nombre d'exigences sur les processus et les systèmes de l'entreprise.

La RGPD exige, par exemple, que vous puissiez documenter la manière dont votre entreprise stocke, traite et partage les données personnelles.

Ces exigences constituent généralement un défi, mais pas avec Microsoft Azure, qui contient de nombreuses certifications mondiales et régionales qui aident votre entreprise à documenter le stockage correct des données personnelles, telles que :

1 - 100 1 - 100 1 - 100 1

Norme danoise de la FSA danoise

Gestion des données personnelles dans le cloud, ISO 27018

Au total, Azure fournit plus de 90 certifications de conformité qui renforcent la sécurité des données et, pour de nombreuses entreprises, aident à renforcer la documentation légale de conformité.

4. La stabilité

Mythe : "Il y a plus de bug en mode cloud qu'en mode on-premise"

L'architecture cloud de Microsoft Azure est basée sur un principe simple : tout le matériel finira par tomber en panne ou cessera de fonctionner.

C'est pourquoi un large éventail de mesures sont intégrées à Microsoft Azure pour vous garantir une plus grande fiabilité. Par exemple, il y a un basculement automatique du serveur vers un serveur de secours, en cas de plantage imprévisible.

Lorsque vous avez votre propre centre de données ou que vous hébergez via un partenaire informatique, vous pouvez imaginer que leur centre de données local est aussi bon que les principaux services cloud. En réalité, cependant, le combat est assez inégal. Microsoft Azure intègre la redondance, le basculement, la sauvegarde et de nombreuses autres mesures pour aider à augmenter la stabilité et la sécurité pour vous et vos données.

Azure de Microsoft a investi plusieurs milliards dans la surveillance et la maintenance 24 heures sur 24 par certains des spécialistes les plus qualifiés au monde. Ajoutez à cela le fait qu'il y a beaucoup plus en jeu pour Microsoft : les clients doivent toujours être assurés des performances et de la sécurité les plus élevées — il n'y a pas de place pour l'incertitude.

5. Les licences

Mythe : "Nous perdons la valeur de nos licences on-premise (par exemple, NAV, C5 et XAL)

Saviez-vous que vous pouvez convertir vos licences Microsoft sur site ? Cela signifie que vous pouvez échanger la valeur ou bénéficier de remises importantes sur les licences cloud.

Si votre entreprise a déjà acheté des licences sur site, vous bénéficierez d'une remise de 40 % sur le loyer par utilisateur lors de la mise à niveau vers de nouvelles licences dans le cloud (SaaS).

Cependant, vous disposez peut-être d'une solution Microsoft Dynamics ERP avec des abonnements actifs ? Vous pouvez ensuite échanger tout ou partie de la valeur lors de la mise à niveau vers de nouvelles licences dans Dynamics 365 Business Central.

Inscrivez-vous à notre newsletter !